Accueil POUR récupérer ses biens volés, René FORNEY se bat depuis 17 ans contre des gens de ce milieu

Bas les masques ? L'affairisme maçon ! Fonds publics ! Echanges en loges rendus public sur le site : http://stopmensonges.com/franc-maconnerie-papers-la-grande-fuite-de-lhistoire-6000-documents-secrets-divulgues/ Extraits : 0 - 1 - 2 - 3
L'avis de la presse
: Le monde
- - Travaux a - b - c ... Expansion mondiale : A, B, C, D,

Source: Le monde ( ...6 gigaoctets, soit plus de 6 000 documents... avec CV détaillés, lettres de motivation, extraits de casiers judiciaires et copies de carte d'identité...)

Le Monde.fr

Des milliers de documents d'une loge maçonnique publiés sur le Web après un piratage
LE MONDE | 20.04.2016 à 18h23 • Mis à jour le 26.04.2016 à 10h15 | Par Martin Untersinger

La librairie de la Grande Loge de France, en 2010.
Des milliers de documents internes à la Grande Loge de France , une des principales obédiences franc-maçonniques françaises, des comptes rendus de réunion aux courriers internes en passant par des demandes de mutation, parsemés de centaines de noms, sont, depuis plusieurs jours, disponibles sur Internet. Un comble, pour une organisation qui cultive le secret.

La Grande Loge de France a déposé plainte vendredi 15 avril auprès du parquet de Paris pour des chefs d'accusation de piratage informatique, d'extraction de données, de divulgation de données à caractère personnel et de transfert irrégulier de données personnelles vers un pays tiers. Le dépôt de la plainte, révélé sur le site de L'Express , a été confirmé au Monde par une source proche du dossier. L'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication – le service de police spécialisé dans la cybercriminalité – a été saisi par le parquet de Paris. Sollicitée, la Grande Loge de France n'a pas souhaité s'exprimer à ce sujet.

Les documents ont fait surface le 10 avril sur un site Web sous l'intitulé « Franc-maçonnerie papers ». Le site, de langue française mais hébergé aux Etats-Unis, affirme qu'il s'agit de la « plus grosse divulgation de l'histoire de France concernant » la franc-maçonnerie et promet de « vraies révélations sur le gouvernement occulte qui prône le nouvel ordre mondial » .

Le magazine Society est récemment allé à la rencontre du gérant de ce site , bien connu dans la sphère conspirationniste en ligne. Ce dernier, qui réside à Las Vegas depuis plusieurs années et n'a pas répondu à nos demandes d'entretien, est persuadé que quelques grandes familles dirigent le monde et mentent à la population . Il publie régulièrement, sur son site, des articles hostiles à la franc-maçonnerie. Il dit d'ailleurs, à la suite de cette publication de documents volés, prendre « d'énormes risques » et craindre des « représailles » . Ses liens avec les auteurs du piratage ne sont pas clairs. « Pour la sécurité des personnes impliquées dans cette fuite, je ne peux évidemment pas vous dire comment nous nous sommes procuré ces documents », se contente-t-il d'écrire.

Mode opératoire flou

Comment les pirates informatiques ont-ils procédé pour se procurer les données ? Le mode opératoire reste flou à ce stade de l'enquête , mais un logiciel espion, qui a servi à l'extraction des documents vers un espace de stockage en ligne, a été retrouvé dans le système informatique de la Grande Loge de France.

La fuite représente plus de 6 gigaoctets, soit plus de 6 000 documents, que Le Monde a pu consulter en partie. Il s'agit pour la plupart de documents anodins, comme des magazines internes, ou des courriers portant sur la vie des différentes loges affiliées. Certains sont plus sensibles, notamment parce que beaucoup de noms y apparaissent : on trouve par exemple les comptes rendus du conseil fédéral de la Grande Loge, des documents comptables ou des demandes d'adhésion ou de mutation – avec CV détaillés, lettres de motivation, extraits de casiers judiciaires et copies de carte d'identité.

Si la liste de ses plus de 30 000 membres ne semble pas figurer dans la fuite, des noms sont évoqués au gré des documents. Certains fichiers datent d'avril, ce qui suggère un piratage récent.

Jacky il y a 2 semaines

La maçonnerie reflète notre société, piston, arrangement entre amis et tutti quanti !

furusato il y a 2 semaines

Oui , j'ai l'impression que c'est surtout ça : un réseau qui accélère les carrières, par exemple dans la hiérarchie de l'Educ Nat ,sans doute de la police , évidemment ça doit se faire au détriment de ceux qui n'y sont pas .

 juste une interrogation il y a 2 semaines

Il y a une raison pour laquelle encore aucune information n'ait filtrée ? Serait-ce un complot maçonnique ?

ah bon il y a 2 semaines

on attend avec intérêt le décortiquage de l'affaire. 9 chances sur 10 que rien ne se passe et que l'on dise circulez... comme tous les scandales de cette république finissante ou tout est enterré et où les puissants s'en sortent toujours...

Bouftou Royal il y a 2 semaines

Si des cadres et + se rassemblent dans l'ombre, c'est bien évidemment pour veiller au bien de l'humanité, voyons, vous n'avez pas vu la ligue des justiciers ? Ha ha ha.

KLOL il y a 2 semaines

Pour Snowden, on nous avait dit que les révélations n'étaient pas si mportante et puis finalement...on voit le même genre d'article pour ce Leaks (atténuation), on verra bien

Rudyard K. il y a 2 semaines

Mon pauvre si tu savais!! La GLDF est gérée suivant les règles de la République par d'honnêtes frères bien éloignés de Snowden et Cie.

Lire la suite des réactions (31)

Pour réagir, devenez abonné au Monde.fr à partir de 1 €